// Mots-clés

Simenon

13 billets

Articles

prétendre savoir

Quel homme peut prétendre savoir ce qui se passe dans le cerveau d’un autre homme ? Ou de sa propre femme ? Ou màªme de son chien ? Simenon, Le Rapport du gendarme

d’un projet fiction voix

ce que je veux faire ici c’est improviser des fictions, des fictions d’une coulée, à la manière dont Simenon se jette dans la fiction, dans l’à venir de la fiction comme dirait Gracq, d’une coulée, avec des gars et des filles, les uns sur la route, d’autres immobiles, dans des bars ou des restaurants, des arrêts de bus, des (...)

et quelque part, sous la glace

à€ droite, plus blanches que jamais, les vitres givrées des deux fenàªtres. Dehors, du blanc figé partout, du blanc scintillant comme la lune, avec seulement les traits noirs des peupliers et quelque part, sous la glace, la tache rouge d’un béret d’enfant. Simenon, La maison du (...)

question

Les gens ne savaient pas. Les gens ne comprennent jamais. Parce que s’ils comprenaient, il n’y aurait peut-àªtre pas de vie possible ? Simenon, La vérité sur Bébé Donge

démàªler

En somme, ceux de son à¢ge ont connu trois mondes différents. Quel que soit le niveau social où ils sont nés, ils ont eu des grands-pères à longue barbe, en redingote et en chapeau haut de forme, des grands-mères en robe longue, un chignon sur le sommet de la tàªte, des moustaches à leur père et chacun a eu au moins un oncle fier de ses larges favoris. (...)

07. l’impasse

comme des jouets de carton

quand je frà´le les faà§ades

Quand je frà´le les faà§ades, dans les rues, je tremble à la pensée de ce qui est tapi derrière... Simenon, Les sœurs Lacroix

contes, nouvelles | comment à§a s’écrit

mise à jour progressive ; toutes suggestions d’extraits bienvenues !... Julio Cortazar | Stephen King | Georges Simenon | Julio Cortazar | Raymond Chandler | Philip K.Dick [#un_ancre -]Et la seule manière de réussir cette séquestration momentanée du lecteur, c’est par le biais d’un style fondé sur l’intensité et sur la tension, (...)

au bar d’Illiers

au comptoir tout à l’heure, à Illiers-Combray, le gars devant son Perrier orgeat, tu sais qu’il est là pour longtemps, il boit pas dans son verre, ou très peu à chaque fois, il a le regard devant lui, il y a rien devant lui, il y a des bouteilles, il y a un miroir aussi, comme chez Simenon, un miroir où se regarder entre les bouteilles, il (...)

et de n’en plus bouger

(…) j ?ai été élevé dans le respect de ce qui existe, de ce qui est : respecter une chose, non parce qu ?elle est respectable, mais parce qu ?elle est. C ?est au nom de ce principe, en somme, que parlaient, eux aussi, ces messieurs du tribunal. Or ma maison était, ma famille était et, pour sauvegarder l ?une et l ?autre, je me suis astreint pendant des (...)

0 | 10