// Mots-clés

écrire en ligne

324 billets

Articles

redoux

redoux - demi sommeil allongé au canapé - cris des conures sur la terrasse - les piafs dans le jardin - grenouilles - l’autre soir grenouilles au premier plan au second le gamin de Bob Marley qui jouait à deux bornes d’ici - la veille un groupe de métal - percevoir les progressions harmoniques - imaginer les temps de harangue - un jour (...)

carnets d’itinérant

Le Roc Saint André – Loyat Quitter Roc Saint André en passant devant l ?usine qui fabrique des panneaux d ?aggloméré, à§a que j ?entendais cette nuit, bruit de masse ferraille, énormes tas de bois, rondins gros calibre, chutes variées màªme colorées, contourner l ?usine, poussière de bois dans l ?air, ne pas prendre de photos, mais garder en tàªte (...)

monologue 14

Dans ces calmes déserts il promène les siens jusqu ?à ce que les premiers ces derniers se ferment et que la tàªte là¢chée retourne à sa vieille place. Beckett, Le Dépeupleur Ces trucs-là , tu les gardes pour toi. Derniers signes, chaque fois ce que tu te dis, soubresauts. Se rassurer, se blinder, si c’était la màªme chose... Ferment les yeux, (...)

injonctions (25)

rogner chaque confiancebriser toute vérité (et en recracher la moelle)modeler chaque silence écarteler ton chant (ainsi il accueillera la nuit)

sur la place de Marennes

Pas qui ne se passe rien sur la place de Marennes : deux terrasses, l’une d’un restaurant, l’une d’un bar-brasserie, du monde forcément le midi, pour l’apéro, casser la croûte, un café avant de retourner au boulot, à Marennes comme ailleurs un midi de juillet, dans ce carré que forment les maisons à étage du centre-ville, (...)

conseiller image

Il avait bien fallu l’admettre. Puisque nécessité faisait loi... Pas le choix, et pas que pour plaire. Puisque màªme pour bosser. La gueule de l’emploi, à§a se disait avant. Maintenant à§a sa faisait, et puis c’est tout. Il suffisait de venir ici, se confier au conseiller image. Toujours moyen de s’arranger pour un paiement (...)

si peu de lettres

si peu de lettres... inutiles quand on peut se voir... dans l ?éloignement que se niche l ?écriture... une vie de peu de rayon... si ce n ?est le service de ton père en Allemagne... jamais su ce qu ?étaient devenues ses lettres... auraient pu t ?aider à comprendre... combler un peu du silence... bien capable de les avoir détruites après la mort de ses (...)

je connais des maisons vides

Je connais des maisons vides où marcher pièce à pièce, où remuer du silence et décrocher les miroirs.

injonctions (4)

chaque matin reprendre viepatiemment gà¢cher du plà¢tre attentif retranscrire la chanson du claquedentne plus t ?encombrer des lambeaux

injonctions (5)

ne plus compter sur le contrepoids pour traverser les miroirs sérier tes désirs autant que tes difficultés ne rien attendre de la nuit ou du plein jour à chaque craquelure ràªver métamorphose

... | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 |...