// Mots-clés

bref

408 billets

Articles

monologue 12

monologue 12 mis à jour vieille hantise, fictions nouvelles...

Louis Caradec | Obsolescence de mon père

Autant le dire tout de go : le dernier Caradec est un excellent cru. On retrouve avec un plaisir certain les territoires qu ?il avait su si finement explorer dans ses précédents romans, ceux d ?une enfance passée loin de la métropole, dans ce temps tout à la fois d ?incertitude et de lassante euphorie qu ?a été l ?après-guerre. Paysagiste de talent, il (...)

monologue (17)

Dans ces calmes déserts il promène les siens jusqu ?à ce que les premiers ces derniers se ferment et que la tàªte là¢chée retourne à sa vieille place. Beckett, Le Dépeupleur Ferment et ne demandez pas qui ! Et pourquoi ni comment qu’ils ou qu’elles ferment !... Que à§a de sà »r, que toujours un ou une pour fermer les yeux, fermer la marche, (...)

gymnastique

tu dis qu ?une gymnastique quotidienne, rien de plus, et qu ?après tout chacun la sienne, selon convenances, et qu ?à ce prix seulement trouver ton point d ?équilibre, rétablir centre de gravité, au prix d ?un saut dans le vide, si l ?inconnu peut porter ce nom, quoi qu ?inconnu ne convienne pas davantage, une zone à explorer plutà´t, une friche où (...)

tu dis (12)

tu dis : « Le moment où l’orage va éclater, mais c’est un avion de chasse qui traverse le ciel... » tu dis : « Tu gardes les yeux fermés, et tous les bruits autour, tu les prends, tu les amènes jusqu’à toi, tu les nommes, tu parviens parfois à imaginer les formes, et tu sais seulement que le monde autour continue sans ton regard... » (...)

apercevoir une Renault 5

apercevoir une Renault 5 dans un parking, c’est irruption du passé — pour qui n’a pas le goût de la collection, demeure surpris devant tout rassemblement d’objets d’avant, imaginer une faille fantastique par laquelle la voiture se serait acheminée jusqu’ici, d’autant plus qu’impeccable — le (...)

journal d’un (31)

Ils l’appellent l’écouteuse. Qu’elle vienne, je n’aurais rien à lui dire. Je me sens tellement loin. Décider n’est plus mon lot. précédent | suivant

dynamisme

Sancoins, 23 rue Ferdinand Duruisseau

tu dis (18)

tu dis : « Le gars sur la plage, le soir ou tôt le matin, avec son drôle d’engin qu’il tient à bout de bras : qui te dit que tu sais ce qu’il cherche ? » tu dis : « J’ai vu une vidéo là -dessus, mais tellement de conneries sur You Tube... Que les portables retrouvés sur les plages ou ailleurs, ils sonnaient des fois, même (...)

tu dis (17)

tu dis : « Chaque excès m’ampute. » tu dis : « Rassembler les morceaux, mais ne savoir quoi faire de ton corps. » tu dis : « Quand il n’y a plus que de la peur sous ton crâne, et le silence des pièces vides : les voix de la radio sont impuissantes. » tu dis : « C’est l’envie de faire place nette, et l’énergie à rien. » tu (...)

... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 |...

Catégories

EXPRESS