// Mots-clés

Loire

8 billets

Articles

sur le fleuve

c’était fini le temps qu’un seul bateau, c’était en file indienne qu’ils circulaient maintenant, la ville avait tellement grandi, on avait ajouté des moteurs aux embarcations mais le plus important était que la tradition se perpétue, qu’on continue encore sur le fleuve, qu’on continue de ramener à la source les corps (...)

virant sensiblement au sombre

Vers l’aval, Nantes essaime par grappes, le long de son estuaire, une partie de sa substance usinière en agrégats qui prolifèrent anarchiquement : une nébuleuse industrielle peu condensée, où la campagne trouve encore à s’installer largement dans les intervalles. De part et d’autre de la ville, la Loire des raffineries de pétrole et la (...)

La Grenadière

la Loire, une mère, des souvenirs et la mort

embellie

se réjouir de l’embellie, l’avoir parfois attendue — pas pour rien que découvert le mot à la lecture de Julien Gracq, à son étude — toujours chez lui accompagné d’italiques, comme lumière rasante de Loire —, découvert non pas le mot, mais avoir alors compris, ou plutôt approché, les enjeux, ou l’impact, (...)

La femme de trente ans

un mariage sans issue, la nullité de certains hommes, un Anglais aux traits de jeune fille, la Loire, l’avant Révolution, un peu d’opium, une narration croisée

venus d’où ?

Personne pour en faire la remarque — jamais simple, à§a se comprend — et pourtant bien certain qu’ils sont là , et qu’impossible de ne pas les apercevoir chaque fois que je desserre un peu les lèvres, de ne pas les entendre qui s’entrechoquent, que je garde le silence ou pire que j’essaie de parler, ils sont là qui (...)

carnets photos (6)

photos du pont en construction

photos du pont en construction... demander à ton frère de les scanner... série... expliquer comment... à part photos de famille... communions aube blanche... mariage endimanchés... repas de baptàªme... en ligne devant le parterre aux camélias... goà »t des chantiers... mais pas tant pour les deux maisons... well, I don ?t... ce soin de chaque étape... (...)