// Vous lisez...

fictions

la jeune fille du parc

J ?en aurai mis du temps à comprendre. Comment j ?aurais pu me douter la première fois ? La faà§on dont elle était apparue, toute droite sur son vélo. Traversant l ?allée centrale du parc, toute souple sur les pédales. Belle dans sa robe blanche. Toute souple et belle. Seules réflexions que je m ?étais faites alors. Jeune beauté matinale, toute vive et preste dans la lumière de dix heures. Rien de plus. Attirance légère. Passante aussità´t qu ?aperà§ue n ?en parlons plus !… Pas plus que regards croisés, à peine l ?esquisse d ?un sourire. Je l ?ai revue souvent depuis. De plus en plus souvent. Elle est vite devenue un élément du décor, a rapidement trouvé sa place dans un pan de l ?habitude. Et par là màªme d ?autant plus rassurante. Inutile de répéter le propos de la Recherche, s ?y référer suffit. Jeune fille des promenades du matin quand besoin d ?une pause entre deux chapitres. N ?en reviens pas qu ?il m ?ait fallu près de vingt ans pour comprendre… Comprendre, mais sans encore oser formuler. Comme si à dire augmentait le risque... Parade dérisoire, je ne vais plus au parc désormais. Et màªme sors à peine de chez moi. En tout cas jamais avant midi. Je préfère l ?attendre ici, certain qu ?elle viendra, avec ou sans vélo. Mais identique à elle-màªme. Je peux imaginer sa silhouette montant l ?escalier. Preste et souple. Certain qu ?elle viendra se présenter à la porte, qu ?elle viendra en temps et en heure. J ?imagine son visage quand j ?ouvrirai la porte. Son regard. Sa robe blanche. Identique et silencieuse.

Commentaires