// Vous lisez...

tu dis

tu dis (13)

tu dis : « D’accord, la langue, ça se rabote, mais ce qui te pousse à raboter ?... » tu dis : « Il en faut combien, des histoires, avant de savoir laquelle tu voulais écrire ? » tu dis : « Les points de suspension, c’est vrai que c’est chouette, mais des points de rebonds... » tu dis : « L’allure que ça aurait des points de rebonds, c’est difficile à dire, sinon qu’il leur faudrait de l’espace autour, beaucoup d’espace qui resterait libre. » tu dis : « Peut-être comme des tirets qu’auraient des allures de plongeoirs, et autour une espèce de marge intégrée à la page. »

Commentaires