// Mots-clés

langue

58 billets

Articles

vases communicants / Eric Dubois

Aujourd’hui, vases communicants avec à‰ric Dubois sur le thème du départ. On peut suivre l’écriture d’à‰ric via son blog et son travail de découvreur de poésie via la revue en ligne Le Capital des mots. Tu retiens le geste le nom Je t’appelle te comprends t’abandonne L’adjectif l’adverbe le pronom Nous (...)

ce mystère sourd-muet

Je sais tout ce qui fut, tout ce qui sera, Je connais ce mystère sourd-muet Que dans la langue menteuse et noire Des humains — on appelle la vie. Marina Tsvétaà¯éva, Le ciel brà »le

vases communicants / Guillaume Vissac

Vases communicants avec Guillaume Vissac dont on peut suivre les différents chantiers d’écriture sur son site Fuir est une pulsion, notamment son Ulysse par jour, traduit, trahi ou piraté, jour après jour, phrase après phrase. Lire également Accident de personne, Livre des peurs primaires et Qu’est-ce qu’un logement ? chez publie.net (...)

prendre soin de toi

prendre soin de toi, ils en ont de ces mots, c ?est leur faà§on à eux de s’éloigner sans se retourner, de t’installer dans la distance, dans le seul du corps à corps devant la glace et des phrases pour toi-màªme, tu prendras soin de toi, tu prendras bien soin de toi, tu te débrouilleras de toi-màªme, comme si une chance de s’en tirer (...)

cent fois sur le métier

Repris le début du récit en cours, entre deux. Versions précédentes trop polies à mon goà »t, avec encore un narrateur qui pointait son nez pour veiller à la clarté du propos, encombrait la phrase d’adverbes et de liens logiques/chronologiques. Le réveil et la gueule de bois méritent une grammaire spécifique. froid… genou droit… douleur... jambe (...)

grotesque

ainsi donc c’était dans les grottes que se nichaient les grimaà§ures, visages fantà´mes pour rire et peur, au fond des grottes, en creux de terre, dans l’humide et goutte à goutte, en roche écorche et tout obscur, à la seule lumière des lampes sur nos fronts tous ces visages, vivaient au faisceau s’éteignaient, furtifs multiples (...)

vases communicants / Josée Marcotte #2

Vases communicants aujourd’hui avec Josée Marcotte qu’on peut lire sur L’Imachination. On peut notamment y suivre les tribulations maniacofictives de Marge qui ont déjà fait l’objet d’un ouvrage numérique chez publie.net. Ce vase constitue la poursuite de l’échange entamé en novembre sur le thème de la langue. Mots (...)

ne pas t’encombrer

ne pas t ?encombrer, tu n ?en savais pas plus, seuls mots entendus, seuls mots retenus dans l’indécis du ràªve, tu t ?imaginais déjà table rase évacuer la gàªne, d ?un revers de main qu ?objets et paperasses glissent au sol, et tans pis pour la casse, c ?était simple, brut, définitif, ce qui te semblait du moins, mais tu as su depuis quelle trappe (...)

cherche pas

la faà§on qu’il avait de dire à§a, cherche pas !, ce qu’il y mettait de distance et de renoncement, de fatigue aussi, comme de saboter ce qui précédait, poser les mots aussità´t tout dézinguer, pas s’excuser d’avoir dit, mais que dire puisse àªtre nécessaire mais sans importance sinon pour lui, cherche pas !, trop d’images (...)

petit doigt levé

belle illustration d’une conception de la langue, où on retrouve, comme écrivait Gracq, cette tendance à croire que le français ne peut s’écrire ou se parler qu’avec petit doigt levé, toute correction réservée aux élites, et le peuple hors normes ; me demande si on réfléchit à ça dans les IUFM... à la dimension politique de (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50