// Mots-clés

paroles

16 billets

Articles

ne restait pas lourd une fois les paupières closes

ne restait pas lourd une fois les paupières closes... ces papiers qu ?il avait fallu trier avec ta mère... banque administrations assurances... ton père qui s ?occupait de tout à§a... deux étagères dans l ?armoire de leur chambre... chemises cartonnées... étiquettes autocollantes... les màªmes que sur tes bouquins d ?école gamin... son écriture (...)

bien maintenu le cap au départ

bien maintenu le cap au départ… personne d ?autre d ?arrivé à part toi… foutue manie d ?àªtre en avance… meilleur moment peut-àªtre... cette frange incertaine avant la fàªte… ce temps d ?attente… temps d ?avant le nombre… et des mots qu ?il faut débiter… quand encore possible de mettre les bouts… se dérober comme canasson devant l ?obstacle… de à§a tu (...)

on déconne pas avec ces trucs-là 

on déconne pas avec ces trucs-là , imparable, impérieux, convenu tellement convient, que tu parles d’amour ou de date limite de remise d’un dossier, on déconne pas avec ces trucs-là , ne peux qu’attester, confirmer de monosyllabes, et quel que soit le ton en face, on déconne pas avec ces trucs-là , essayez pour voir, d’en bouche (...)

tu dis que d’évidence

tu dis que d ?évidence nos vies, si peu à en dire, ou alors les dire comme on les mène, les deux pieds sur terre et plein la gueule, mais pour quoi faire, rien à y trouver de toutes faà§ons là -dedans, et rien à y chercher, pas besoin de complications, d ?explications, à§a servirait à rien en plus, parce que rien que des mots tout à§a, alors que nos (...)

tourné vinaigre vite fait bien fait

tourné vinaigre vite fait bien fait... leur besoin d ?y croire... à ce qu ?on leur raconte... aux mots qu ?on leur assène... bouches en chœur à t ?engluer de valeurs... démocratie... et joie de la fin des dictateurs... t ?avaient màªme asséné le mur de Berlin... ce bonheur de la chute... avais eu droit à tout leur répertoire... Bouvard et Pécuchet (...)

rhétorique

...en préparant les ateliers d’écriture à venir... Les paroles sont toutes faites et s ?expriment : elles ne m ?expriment point. F. Ponge, « Rhétorique » Une seule issue : parler contre les paroles. Les entraîner avec soi dans la honte où elles nous conduisent de telle sorte qu ?elles s ?y défigurent. Il n ?y a point d ?autre raison d ?écrire. (...)

0 | 10