// Vous lisez...

journal d’un

journal d’un (7)

J’écoute le vent. Il s’engouffre entre les parois. Je le sais juste à sa façon de siffler, ne le sens pas. Me reviennent non des images précises, mais des sortes d’impressions d’ensemble : scène de western où le vent s’engouffre dans la rue principale — je ne la vois pas, seulement la couleur du sable, des planches qui forment les façades, ou les pierres grises de ce qui doit être un mur de château. Je n’aurais jamais imaginé qu’on emporte tel bric-à-brac avec soi.

précédent | suivant

Commentaires