// Vous lisez...

c’est

c’est (32)

c’est temps de lassitude, ne trop savoir si à§a tient au printemps qui n’en finit pas d’avorter, aux semaines de travail hachées par les jours fériés, aux années derrière soi, c’est songer à l’exercice de style qu’est le rapport d’inspection, à la faà§on qu’a l’institution de rappeler sa présence tous les sept huit ans, c’est la nécessité d’un regard extérieur, d’un échange sur les pratiques de boulot, et que à§a se passe seulement dans le cadre d’une relation hiérarchique, màªme si une évaluation de peu d’enjeux au bout du compte, c’est le ràªve récurrent d’un bahut où se perdre, parce que disposition des couloirs changée sans qu’on prévienne, y errer, impossible de retrouver la salle où faire cours, avant hier l’établissement avait pris taille d’une ville avec places, le tout sous une sorte de grande verrière

Chantier ouvert après lecture du C ?était, de Joachim Séné, paru initialement sur le convoi des glossolales, repris ensuite en versions numérique et papier chez publie.net, et consacré au travail d ?un informaticien dans un openspace. à‰voquer le boulot de prof, non pas avec le recul de qui l ?a quitté, mais comme un présent : c ?est. Réflexions désordonnées, images qui se proposent. Démarré en septembre 2012, poursuivre jusqu ?aux prochaines vacances d ?été.

Commentaires