// Vous lisez...

au fil des jours

carnets d’itinérant

11-13 juillet 2012

Nantes - Nort sur Erdre

Gare de Nantes, sortir de la gare, sortir de la ville, campus, zone industrielle, rocade encercle, nœuds des autoroutes, c ?est plus loin qu ?on va, c ?est d ?autres chemins, l ?illusion de se couper de ce monde-là , s ?en éloigner, faire parenthèse, c ?est suivre les rivières, vieux cheminement du long de l ?eau, Erdre pour le moment, canal de Nantes à Brest, ne le suivre qu ?un temps, rejoindre la foràªt de Brocéliande, puis redescendre vers la cà´te à hauteur de Sarzeau, terminer en longeant l ?estuaire, c ?est route qui s ?ouvre, c ?est se projeter, chercher à§a aussi, se projeter dans l ?écoulement des jours, baliser le temps du nom des patelins traversés, chercher à§a, et puis les ciels, se dire qu ?on est venu pour à§a, pour les ciels, ciels d ?Atlantique, avec eux qu ?on a grandi, photographier les ciels, et sourire à la croix usée envahie de lierre, vouloir y voir un signe, à§a ne coà »te rien, et puis la gamine au ballon qui s ?envole, ballon publicitaire, le rattraper sur la route, le lui ramener, c ?est jardin enclos et femme qui regarde s ?envoler le ballon de la gamine, les deux bras en appui sur la clà´ture, se dire que le poids du renoncement du renoncement, et cette faà§on de remercier une fois que le dos tourné, déjà retourné à la route.

Nort sur Erdre – Blain

Longer le canal, servi pour les ciels Atlantique, pluie intermittentes, ils ont l ?air de s ?ennuyer sur leurs bateaux, cette faà§on qu ?ils ont d ?aimer les drapeaux, moteurs diesel hoquètent, des vagues qu ?ils traînent dans leur sillage, étudiantes aux écluses à peiner sévère sur les manivelles, eux sur leur pont, ciré de rigueur et pull marin, à§a sent la Marie-Chantale à plein nez, compassion parce que à§a a l ?air bien dur de manœuvrer vérins et manivelles, mais non, que si c ?était mieux entretenu tout de màªme, à chacun sa place, quand màªme, le monde qu ?il faut pour qu ?ils passent leurs écluses, pendant que le fret transbahute à plein gaz sur les autoroutes, première adresse échangée dans un camping, les mà´mes à§a va vite, à part le gars du camping qui aime se balader à vélo, causé avec personne, espérer que la flotte se calmera bientà´t.

Blain – Guenrouà« t Continuer le long du canal, chàªnes, tilleuls, aulnes, sureaux, saules pleureurs on non, et des pommiers à petits fruits, eaux noires dans le fossé qui longe le chemin, canal entre vert et gris selon les nuages, la flotte remet à§a sans mollir après le déjeuner, l ?étape sera moins longue que prévu, se réfugier dans un camping trois étoiles, dingue comme une salle avec une télé branchée sur le tour de France et un vieux baby-foot peut faire doubler le prix d ?une nuit, mais de la wifi au camping, planter la tente, s ?y réfugier, bouquins et liseuses, si la flotte s ?arràªtait on profiterait au moins du feu d ?artifice, tenir bon.

Voir en ligne : carnets photos

Commentaires