// Vous lisez...

fictions

coltineur

coltineur, tu disais à§a en souriant, toujours, parce que s ?apitoyer sur soi, pas à§a qui change grand chose, mais coltineur en attendant, du matin au soir et jusque la nuit des fois, quand te souvenir de tes ràªves, ce qu ?ils charriaient ceux-là qu ?il faut porter ensuite, porter au long du jour

Commentaires