// Mots-clés

contraintes

291 billets

Articles

monologue (17)

Dans ces calmes déserts il promène les siens jusqu ?à ce que les premiers ces derniers se ferment et que la tàªte là¢chée retourne à sa vieille place. Beckett, Le Dépeupleur Ferment et ne demandez pas qui ! Et pourquoi ni comment qu’ils ou qu’elles ferment !... Que à§a de sà »r, que toujours un ou une pour fermer les yeux, fermer la marche, (...)

tu dis (18)

tu dis : « Le gars sur la plage, le soir ou tôt le matin, avec son drôle d’engin qu’il tient à bout de bras : qui te dit que tu sais ce qu’il cherche ? » tu dis : « J’ai vu une vidéo là -dessus, mais tellement de conneries sur You Tube... Que les portables retrouvés sur les plages ou ailleurs, ils sonnaient des fois, même (...)

tu dis (17)

tu dis : « Chaque excès m’ampute. » tu dis : « Rassembler les morceaux, mais ne savoir quoi faire de ton corps. » tu dis : « Quand il n’y a plus que de la peur sous ton crâne, et le silence des pièces vides : les voix de la radio sont impuissantes. » tu dis : « C’est l’envie de faire place nette, et l’énergie à rien. » tu (...)

murs #2

Vierzon, 22 rue Paul Lafargue

monologue 2

monologue 2 mis à jour

injonctions (10)

écouter le chant des fissurest ?autoriser les ràªves mappemonde

rolling world diary #2

constater que des initiales suffisent pour entrer en fiction du moins mettre le pied dans la porte, il faudrait poursuivre, il faudrait persévérer, ne pas se laisser aller à la fascination du flux, quel miroir tu peux promener dans cette diffraction permanente, et où aller quand trop de chemins se croisent, c’est une saoulerie, et tu comprends (...)

rolling world diary #3

la rumeur du monde te file entre les doigts la recopier n’est qu’un premier pas, tu te crois parfois assis sur la berge du fleuve, Otis Redding l’a chanté, à regarder passer les flux, — mais si on pouvait se baigner dans ce fleuve-là —, l’illusion d’être à côté, spectateur, savoir qu’on finit toujours par (...)

un boulot comme un autre

Après tout, c’est un boulot comme un autre. Même si, au début, tout le monde s’est un peu foutu de ma gueule. Gardien de cimetière, ou celui qui prépare les morts, je suis sûr que les gens osent pas les charrier. Mais quand je raconte comment je pars tous les matins avec ma camionnette, mes arrosoirs, mes seaux, mes éponges, mes brosses, mes (...)

injonctions (25)

rogner chaque confiancebriser toute vérité (et en recracher la moelle)modeler chaque silence écarteler ton chant (ainsi il accueillera la nuit)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...

Catégories

EXPRESS