// Vous lisez...

vases communicants

vases communicants / Mathilde Roux

Vase communicant avec Mathilde Roux dont on peut retrouver les textes, collages et photographies sur Quelque (s) chose (s). Contrainte d’écriture partagée : partir de la phrase tronquée figurant sur le bandeau de son site, Tu me demanderas pourquoi je ne m’arràªte pas un jour de plus à . Du Nerval, pas plus moins, du grand ! Mon texte chez Mathilde.


Coà¯ncidences

Tu me demanderas pourquoi je ne reste pas un jour de plus à priori puisqu ?à priori rien ne presse et qu ?il reste beaucoup à .

Ah, ce à . à€, ce ah.

Un jour de plus à€ point nommé.

Un jour de plus à l ?abri du précédent, Un jour à bloc, à satiété, Un jour de plus à tes cà´tés.

Un jour à livre ouvert, un jour comme un autre, à fleurs, à vif, à poil, un jour à bascule, à réaction, un jour à lunettes, à perte de vue, un jour propice à s ?y glisser. Un jour à merveille, à dénicher les cailloux coincés dans nos chaussures, à faire la liste des courses, à s ?enhardir, à s ?en aller. Un jour à feuilleter la nature, un jour à la fenàªtre, à l ?improviste, à chat perché, un jour à bà¢tir à connaître à atteindre à vaquer incliner réussir consentir résister échapper perdre et revenir, et revenir peut-àªtre danser caresser apprendre oublier grandir jouir s ?abandonner. Un jour à cheval sur le ventre du monde. Un jour à la barbe des compteurs en tous genres placiers forfaitistes distributeurs automatiques de destinations. Un jour dans le temps réparti, dans les temps étendus. Un jour à tout prendre, à tout casser. Un jour de plus à prix d ?or, pour ce qui ne se prévoit pas, compréhensible aux initiés. Un jour à l ?état naissant, à l ?approche de la nuit. Un jour à nos risques et périls à peu de choses près un jour nouveau au pied levé.

Tu me demanderas pourquoi je ne reste pas un jour de plus. Ah. à€ propos, à tort ou à raison. Je te répondrais le jour de plus c ?est à l ?instant, le jour de plus c ?est toujours aujourd ?hui.

Voir en ligne : la liste des vases co d’octobre (merci Brigitte !)

Commentaires