// Mots-clés

vases communicants

46 billets

Articles

hurlant couper cabèche

vase communicant de mars 2014, paru initialement sur le site de Franck Queyraud, Flà¢nerie quotidienne

descendre l’escalier

descendre l՚escalier – pas le moment pour les fissures au sol – pas question de rester là en plein passage – personne mais à l՚idée que quelqu՚un survienne et te trouve comme à§a – seul allongé fixer une lézarde au plafond – plus le temps des heures engourdies – sortir - à§a qu՚il faut - sortir – plus le temps des yeux fixes à ruminer l՚immobile – partir maintenant (...)

liens

ils écrivent sur le web : franà§ois bon | guénaà« l boutouillet | brigitte célérier | éric chevillard | claro | piero cohen hadria | marie cosnay | thierry crouzet | dominique delabranche | gwen denieul | jean-yves fick | laurent grisel |christophe grossi | dominique hasselmann | nolwenn euzen | olivier hodasava | sabine huynh | christine jeanney | philippe de (...)

vases communicants / Eric Dubois

Aujourd’hui, vases communicants avec à‰ric Dubois sur le thème du départ. On peut suivre l’écriture d’à‰ric via son blog et son travail de découvreur de poésie via la revue en ligne Le Capital des mots. Tu retiens le geste le nom Je t’appelle te comprends t’abandonne L’adjectif l’adverbe le pronom Nous formons une grammaire sans règles Pas de poncif pas de déjà (...)

jusqu’à ce point de convergence

jusqu’à ce point de convergence, collection Ouvrez..., publie.net Première mouture du texte sur le blog de Christopher Selac, à l’occasion des vases communicants de septembre 2012. La présentation par Franà§ois Bon : Au départ, un échange blog à blog entre deux auteurs de polar et roman noir. Revenait à Michel Brosseau la contrainte d’une ville, pas la sienne : (...)

vases communicants | Franck Queyraud

Aujourd՚hui, échange avec Franck Queyraud dont on peut suivre l"écriture sur son blog Flà¢nerie quotidienne. Point de départ de l’écriture, des cartes postales de la première guerre mondiale. Merci à Brigitte Célérier pour la recension des échanges. Avec mille excuses pour la mise en ligne à retardement (pas toujours bien doué pour les dates). Ce mot de drà´le… (...)

C’est tard que j’ai découvert la tristesse de mon père

C’est tard que j’ai découvert la tristesse de mon père. Lui-màªme probablement l’a découverte tard. Auparavant, il l’avait recouverte d’activité et de besogne - les réveils à cinq heures trente le matin, la journée entière au travail jusqu’au début de la soirée, et la soirée courte à tà´t après dîner s’endormir devant la télévision. C’est quand il a cessé de travailler (...)

vases communicants | ana nb

Aujourd’hui, vases communicants avec ana nb dont on peut suivre le travail d’écriture et de photographie sur ses blogs le jardin sauvage et effacements. Point de départ partagé pour l’écriture : six peaux de silence. Mon texte chez elle. no sound is innocent qui d’un son à l’autre qui d’un silence à l’autre qui d’une horizontale à l’autre qui d’un paysage à (...)

Tout me paraît calme et florissant

Tout paraît calme et florissant. Le ciel est un mirage pour initiés. Une plume vole. C’est la dernière note d’un soupir. Mais il fait nuit. On entend son pas gronder au loin. Mais tout a déjà été rendu il y a longtemps. Du plus loin de l’horizon une tache noire se met à grandir, soulevant la poussière. Il n’y a plus de mirage mais des rues. Soleil couchant ou bien (...)

départ

Reprise du texte paru chez à‰ric Dubois pour les vases communicants de février. Vendredi prochain, échange avec Lucien Suel sur le thème de la route (dans la continuité du départ...). Tout départ est tri. Et donc critique. Tout départ est passage au crible. Tout départ est séparation au-dedans avant màªme d՚impliquer un quelconque mouvement. Et par là (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40