// Mots-clés

vases communicants

46 billets

Articles

vases communicants | Justine Neubach

Aujourd’hui, échange avec Justine Neubach que l’on peut lire sur silencieuse.net (consulter aussi ses photos !). Point de départ de l’écriture, une consigne qui dans un premier temps m’a foutu la trouille : écrire à partir de différentes photos, chacune se rapportant à une couleur primaire. Pas bien sà »r d’avoir écrit (...)

imaginons Pontoise

En train de travailler sur le vase communicant d’octobre avec Mathilde Roux, point de départ donné pour l’écriture les mots qui figurent sur le bandeau de son site : Tu me demanderas pourquoi je ne m ?arràªte pas un jour de plus à . 0,45 secondes plus tard, découvrir grà¢ce à Google pépite Nerval, la recopier ici : Tu me demanderas (...)

vases communicants / Mathilde Roux

Vase communicant avec Mathilde Roux dont on peut retrouver les textes, collages et photographies sur Quelque (s) chose (s). Contrainte d’écriture partagée : partir de la phrase tronquée figurant sur le bandeau de son site, Tu me demanderas pourquoi je ne m’arràªte pas un jour de plus à . Du Nerval, pas plus moins, du grand ! Mon texte chez (...)

vases communicants | christine jeanney

Avant le coucher mon père et moi chacun à un lavabo lui se trouvant jaune moi mentant que pas tellement. (Valérie Rouzeau dans Pas revoir) Et aussi ce désir que tu as formulé un jour, un jour gris où ton fauteuil inclinable prenait toute la place dans le salon, avec son tissu turquoise, ses accoudoirs et son assise réglables, aussi le repose-tàªte, un (...)

route (notes sur)

Reprise ici du texte écrit lors de l’échange avec Lucien Suel pour les vases communicants de mars 2012 et prenant pour thème la route. Somewhere along the line I knew there ?d be girls, visions, everything ; somewhere along the line the pearl would be handed to me. Jack Kerouac, On the Road, Part 1, Ch. 1 Enfant, la nationale était grand route ; (...)

vases communicants | Brigitte Célérier

échange avec Brigitte Célérier (#vasesco de juin 2010), qui chaque mois dresse la liste des participants et compile... Dressée, bien droite, cou étiré de toutes ses vertèbres – et je le sens délicieusement – pour porter mon regard neutre, tourné vers l’intérieur, au centre vide d’une pièce, je vagabonde dans la foràªt brumeuse de ma (...)

jardin, terre d’enfance

parvenu bientà´t à l’écriture de la partie centrale de la série entre deux, confrontation avec le jardin disparu de l’enfance, celui qu’on porte en soi, comme la chambre, la maison qu’on n’a jamais vraiment quittée au dedans, alors reprise du texte confié à Maryse Hache pour les vases communicants de septembre 2011. (...)

vases communicants | jean-marc undriener

dans la nuit quand à§a respire mal, qu’on se bat pour sombrer, s’enfoncer dans ce noir lourd dur qu’on cherche à cris : se perdre dedans, quand elle nous a à l’usure cette nuit & que sur le corps elle pèse un homme mort, dans la nuit oui quand on se fracture à bouger comme dans sa cage la bàªte bonne qu’à à§a : tourner (...)

jamais un macchabée n’abolira le hasard

à‰change aujourd’hui avec G@rp qu’on peut lire sur ses blogs : la suite sous peu, l’@robase str@tégique et sur le site de la revue littéraire en ligne Fric-Frac Club. G@rp a aussi publié deux ouvrages chez publie.net dans la collection e-styx : Locked in Syndrome où —hasard objectif !— il revisite la légende de la ville (...)

départ

Reprise du texte paru chez à‰ric Dubois pour les vases communicants de février. Vendredi prochain, échange avec Lucien Suel sur le thème de la route (dans la continuité du départ...). Tout départ est tri. Et donc critique. Tout départ est passage au crible. Tout départ est séparation au-dedans avant màªme d ?impliquer un quelconque mouvement. Et par (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40