// Mots-clés

vases communicants

46 billets

Articles

vases communicants | jean-marc undriener

dans la nuit quand à§a respire mal, qu’on se bat pour sombrer, s’enfoncer dans ce noir lourd dur qu’on cherche à cris : se perdre dedans, quand elle nous a à l’usure cette nuit & que sur le corps elle pèse un homme mort, dans la nuit oui quand on se fracture à bouger comme dans sa cage la bàªte bonne qu’à à§a : tourner & se retourner sans quitter les bords (...)

jardin, terre d’enfance

parvenu bientà´t à l’écriture de la partie centrale de la série entre deux, confrontation avec le jardin disparu de l’enfance, celui qu’on porte en soi, comme la chambre, la maison qu’on n’a jamais vraiment quittée au dedans, alors reprise du texte confié à Maryse Hache pour les vases communicants de septembre 2011. jardin, terre d՚enfance, espace premier où (...)

le désordre des intrigues

Le désordre disais-tu des intrigues derrière les murs de la ville habitée, le désordre parce qu՚à toi inconnues, mais aussi parce que cris et pleurs souvent, derrière les murs et au-dessus des plafonds, derrière les murs et sous les planchers, comme au-dessus de ta tàªte cette femme qui chiale au téléphone, et tout ce qu՚elle dit quelle importance, sans doute elle (...)

vases communicants / Josée Marcotte #2

Vases communicants aujourd’hui avec Josée Marcotte qu’on peut lire sur L’Imachination. On peut notamment y suivre les tribulations maniacofictives de Marge qui ont déjà fait l’objet d’un ouvrage numérique chez publie.net. Ce vase constitue la poursuite de l’échange entamé en novembre sur le thème de la langue. Mots Penser aux mots. Penser aux petits et aux gros. (...)

vases communicants / Josée Marcotte

Vases communicants aujourd’hui avec Josée Marcotte. Grand plaisir à suivre non seulement les tribulations maniacofictives de Marge qui ont déjà fait l’objet d’un ouvrage numérique chez publie.net, mais aussi ses Mémoires d’outre-songe, blog sur lequel elle m’accueille aujourd’hui. Après lecture d’un de ses textes intitulé « le signifiant » qu’est venue l’idée de (...)

vases communicants | Nicolas Bleuscher

Vases communicants avec Nicolas Bleusher dont on peut suivre le travail d’écriture autour des tableaux d’Hopper sur son blog, quand les oiseaux de nuit. Tout naturellement, point de départ pour l’échange un tableau, Gas. Nicolas a publié Fictions&confidences et Les jardins du palais chez Numériklivres. Mon texte chez lui. (...)

imaginons Pontoise

En train de travailler sur le vase communicant d’octobre avec Mathilde Roux, point de départ donné pour l’écriture les mots qui figurent sur le bandeau de son site : Tu me demanderas pourquoi je ne m՚arràªte pas un jour de plus à . 0,45 secondes plus tard, découvrir grà¢ce à Google pépite Nerval, la recopier ici : Tu me demanderas pourquoi je ne m’arràªte pas un (...)

Tout me paraît calme et florissant

Tout paraît calme et florissant. Le ciel est un mirage pour initiés. Une plume vole. C’est la dernière note d’un soupir. Mais il fait nuit. On entend son pas gronder au loin. Mais tout a déjà été rendu il y a longtemps. Du plus loin de l’horizon une tache noire se met à grandir, soulevant la poussière. Il n’y a plus de mirage mais des rues. Soleil couchant ou bien (...)

descendre l’escalier

descendre l՚escalier – pas le moment pour les fissures au sol – pas question de rester là en plein passage – personne mais à l՚idée que quelqu՚un survienne et te trouve comme à§a – seul allongé fixer une lézarde au plafond – plus le temps des heures engourdies – sortir - à§a qu՚il faut - sortir – plus le temps des yeux fixes à ruminer l՚immobile – partir maintenant (...)

hurlant couper cabèche

vase communicant de mars 2014, paru initialement sur le site de Franck Queyraud, Flà¢nerie quotidienne

0 | 10 | 20 | 30 | 40