// Mots-clés

vases communicants

46 billets

Articles

jusqu’à ce point de convergence

jusqu’à ce point de convergence, collection Ouvrez..., publie.net Première mouture du texte sur le blog de Christopher Selac, à l’occasion des vases communicants de septembre 2012. La présentation par Franà§ois Bon : Au départ, un échange blog à blog entre deux auteurs de polar et roman noir. Revenait à Michel Brosseau la contrainte (...)

vases communicants / Josée Marcotte #2

Vases communicants aujourd’hui avec Josée Marcotte qu’on peut lire sur L’Imachination. On peut notamment y suivre les tribulations maniacofictives de Marge qui ont déjà fait l’objet d’un ouvrage numérique chez publie.net. Ce vase constitue la poursuite de l’échange entamé en novembre sur le thème de la langue. Mots (...)

vases communicants / Sabine Huynh

à‰change aujourd’hui avec Sabine Huynh, auteur et traductrice, à partir d’une citation de T.S. Eliot relevée sur son site : Home is where one starts from. On trouvera mon texte par ici. Et la liste de tous les vases communicants de juin par là (un grand merci à Brigitte Célérier). Home is where one starts from / chez soi, c ?est d ?où l (...)

vases communicants / Mathilde Roux

Vase communicant avec Mathilde Roux dont on peut retrouver les textes, collages et photographies sur Quelque (s) chose (s). Contrainte d’écriture partagée : partir de la phrase tronquée figurant sur le bandeau de son site, Tu me demanderas pourquoi je ne m’arràªte pas un jour de plus à . Du Nerval, pas plus moins, du grand ! Mon texte chez (...)

vases communicants / Christopher Selac

Reprise de la participation aux vases communicants, après interruption estivale. à‰change avec Christopher Selac, en partant de quelques constats simples : on habite tous les deux la région Centre, lui à Bourges, moi dans l’agglo orléanaise, alors pourquoi pas situer chacun notre texte dans la ville de l’autre ? Ensuite, il se trouve (...)

vases communicants | christine jeanney

Avant le coucher mon père et moi chacun à un lavabo lui se trouvant jaune moi mentant que pas tellement. (Valérie Rouzeau dans Pas revoir) Et aussi ce désir que tu as formulé un jour, un jour gris où ton fauteuil inclinable prenait toute la place dans le salon, avec son tissu turquoise, ses accoudoirs et son assise réglables, aussi le repose-tàªte, un (...)

vases communicants | Brigitte Célérier

échange avec Brigitte Célérier (#vasesco de juin 2010), qui chaque mois dresse la liste des participants et compile... Dressée, bien droite, cou étiré de toutes ses vertèbres – et je le sens délicieusement – pour porter mon regard neutre, tourné vers l’intérieur, au centre vide d’une pièce, je vagabonde dans la foràªt brumeuse de ma (...)

jamais un macchabée n’abolira le hasard

à‰change aujourd’hui avec G@rp qu’on peut lire sur ses blogs : la suite sous peu, l’@robase str@tégique et sur le site de la revue littéraire en ligne Fric-Frac Club. G@rp a aussi publié deux ouvrages chez publie.net dans la collection e-styx : Locked in Syndrome où —hasard objectif !— il revisite la légende de la ville (...)

expérience

Reprise du texte écrit dans le cadre des vases communicants de février, avec Anh Math. Sans cette foutue manie d’arriver partout en avance, rien de tout à§a n’aurait eu lieu. Une bonne demi-heure d’avance à la gare des Aubrais. Je risquais pas de rater mon train. Tout avait bien commencé : j’avais trouvé une place de parking du (...)

c’est quand qu’on va mourir

C’est quand qu’on va mourir ? C’est la seule question. C’est quand qu’on va mourir ? La seule question à partir d’un moment. En espérant que à§a soit toujours le plus tard possible. Mais on voudrait bien savoir. Combien de temps il reste. Je ne connaissais rien il y a dix ans à cette musique. J’écoutais à (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40