// Mots-clés

route

23 billets

Articles

reprendre la route

reprendre la route... si seulement tu pouvais... chaque jour ou quand l ?envie... whiskey and miles of travelin ?... is all I understand... descendre ces marches... le monument aux morts... partir d ?ici... dans ta chambre qu ?appris la route... la 66 et toutes les autres... fictions sorties plein pot des enceintes... perspectives tendues comme les (...)

la route par les sentiers

Les sentiers, les entailles qui longent invisiblement la route, sont notre unique route, à nous qui parlons pour vivre, qui dormons, sans nous engourdir, sur le cà´té. René Char, Commune présence

hall éclairé

hall éclairé... guichets fermés... jamais ràªvé de partir en train... toujours par la route... demander un aller simple... mais aller où ?... tandis qu ?en bagnole... le là¢cher-tout qu ?elle permet... surtout ne pas avoir à parler... croiser le regard derrière l ?hygiaphone... choisir quel nom de ville articuler... cette peur qu ?en face il devine... (...)

dans son sang

rare qu’on abandonne une légende, ainsi de celle entourant Robert Johnson, comment elle peut s’enrichir, se développer pour mieux booster les ventes — constater amer que les formes d’art qui les premières m’aient été accessibles sont boursouflées de légendes aux relents idéologiques douteux sinon nauséabonds, de surcroît (...)

lui ouvrait chaque fois le monde comme un soc

dures faà§ades grises

George Thorogood, homesick boy

ville à retrouver en creux... comme imprimée au dedans... ville tout comme maison... coz ? I ?m a homesick boy... been away from home too long... pas pour toi le refrain du bluesman sur la route... ce besoin de laisser derrière toi la ville et ses fantà´mes... les tiens...

carnets d’itinérant

Piriac sur mer – Saint – Brévin les Pins Partir tà´t, chaleur, entre Piriac et Guérande croisé des maisons bunkers, à§a fait quoi d ?habiter en béton de guerre, entre quatre murs d ?attente combat, s ? y réfugier, s ?y enterrer, maison terrier, Guérande a ses remparts, les longer, traverser longue zone industrielle, odeur de solvant, direction La Baule, (...)

comme si le vide

vases communicants / Lucien Suel

Aujourd’hui, vases communicants avec Lucien Suel (qui n’a pas encore lu Blanche étincelle ?). Point de départ donné pour l’écriture : la route. Maumau monologue à vélo Sur la route à la brune entre Haverskerque et Guarbecque. Traverse des effilochures de brume respiration du marais. Mains serrées autour des poignées de plastique bleu (...)

0 | 10 | 20