// Mots-clés

paysages

58 billets

Articles

d’un rebordé d’écume crémeuse

Un fort coup de vent d’ouest a bousculé le beau temps ces jours-ci, et la mer, saboulée et secouée sur ses fonds médiocres, presque jusqu’à l’horizon, où persiste une mince bande glauque, est devenue glaiseuse, couleur des flaques qui comblent les fouillent des marnières. Sous un rayon de soleil qui brille ce matin quelques minutes (...)

coup de vieux

Incapable de dire pourquoi mais depuis deux ans je reà§ois dans ma boîte aux lettres des catalogues de l’Union Départementales des clubs d’Aînés du Loiret. Pour ce qui est du département, j’y réside, mais rural, non, me revendique pavillonnaire de l’entre deux suburbain ! Quant à faire partie des aînés... N’empàªche, drà´le (...)

timbre poste

Agrandir le plan Agrandir le plan Agrandir le plan

des sortes de corps extérieurs

Pourquoi les lieux sans qualité viennent-ils toujours à bout des réticences de ceux qui les occupent ? Pourquoi les résidents refusent-ils souvent de reconnaître leur laideur quand les passants occasionnels n’ont aucune peine à l’admettre ? C’est qu’à la longue, les lieux de résidence (contraints ou choisis) et leur environnement (...)

masses grises

masses grises - peu écrire - envie de lumière, besoin - envie que le soleil pénètre mon sang et désopile ma cervelle (Claudel, Connaissances de l’Est, "Heures dans le jardin") - image prégnante depuis quelque temps : quand aller au bord de la Vivonne, arrivée à Chateaudun, base aérienne semi désaffectée, un rond-point, la prison derrière ses (...)

carnets photos (6)

région intermédiaire

L’introduction naturelle, le vestibule de l’Océan, qui prépare à bien le sentir, c’est le cours mélancolique des fleuves du Nord-Ouest, les vastes sables du Midi, ou les landes de Bretagne. Toute personne qui va à la mer par ces voies est très frappée de la région intermédiaire qui l’annonce. Le long de ces fleuves, c’est (...)

plus bien loin

plus bien loin... quitter l ?ancienne nationale... traverser les marais... ballades à vélo avec tes frères... peiner derrière quand trop de vent... en appui de tout le corps sur les pédales mais pas bien lourd !... troncs ployés... branches étendues horizontales... tendues vers rien... pays géométriques... rectangles bordés talus herbeux... quelques (...)

fossés

fossés... écluses... au loin la digue... bassins salins... quelques prés... eau grise... franche lumière d ?hiver... l ?été les tas de sel pyramides... au soleil et au vent... évaporation lente... jusqu ?à ce que les cristaux... si tu avais pu toi aussi... que du flux enfin... de ce flot mémoire mouvement toujours... que remonte ce qui au dedans (...)

rouler tranquille

rouler tranquille... personne... longues lignes droites et courbes soudaines... lumière d ?hiver... aube baptismale... surgie d ?où ?... ces mots que tu portes... phrases bric à brac... no sun comin ? through my window... plus circulé dans les livres que dans la vie... eux ta véritable route... ton grand-père parlait de ces gars qui s ?arràªtait dans (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50