// Mots-clés

paysages

49 billets

Articles

Iggy Pop, The passenger

passer en étranger... sans rien qui remue de douloureux... rien d՚hostile... passer sans que rien des attaches... and I ride and I ride and I ride... y passer apaisé... the passenger... lieu qui s՚offrirait comme le reste du monde... s՚offrirait sans avoir prise... and everything was made for you and me... chanter... maintenir ton attention... nuque raide... (...)

monologue 4

monologue 4 mis à jour

campagne déclose

Je marche sur la route de Saint-Laurent. les échappés de vue ménagées par de longues clairières qui s’ouvrent maintenant en tous sens à travers le bocage obsèdent l՚œil presque partout et rafraîchissent le sentiment de la promenade. Les fermes que j’ai connues pendant un demi-siècle emmurées par les haies, hostiles et soupà§onneuses, remparées de clà´tures d’épines, (...)

carnets d’itinérant

Nantes - Nort sur Erdre Gare de Nantes, sortir de la gare, sortir de la ville, campus, zone industrielle, rocade encercle, nœuds des autoroutes, c՚est plus loin qu՚on va, c՚est d՚autres chemins, l՚illusion de se couper de ce monde-là , s՚en éloigner, faire parenthèse, c՚est suivre les rivières, vieux cheminement du long de l՚eau, Erdre pour le moment, canal de (...)

tout cela va ensemble

Il y a un point de vue que je n’accepte pas du tout, c’est que le paysage sert de décor à un livre. Les paysages sont « dans le roman » comme les personnages, et au màªme titre. Dire quel est celui qui joue le rà´le passif, le décor, et celui qui joue le rà´le actif, n’a pas de sens pour moi. Tout cela va ensemble. Je dis souvent, et j’ai màªme dà » l’écrire, que (...)

carnet d’itinérant 3 bis / photos

région intermédiaire

L’introduction naturelle, le vestibule de l’Océan, qui prépare à bien le sentir, c’est le cours mélancolique des fleuves du Nord-Ouest, les vastes sables du Midi, ou les landes de Bretagne. Toute personne qui va à la mer par ces voies est très frappée de la région intermédiaire qui l’annonce. Le long de ces fleuves, c’est un vague infini de joncs, d’oseraies, de (...)

virant sensiblement au sombre

Vers l’aval, Nantes essaime par grappes, le long de son estuaire, une partie de sa substance usinière en agrégats qui prolifèrent anarchiquement : une nébuleuse industrielle peu condensée, où la campagne trouve encore à s’installer largement dans les intervalles. De part et d’autre de la ville, la Loire des raffineries de pétrole et la Loire des pàªcheurs (...)

vases communicants / Maryse Hache

C’était en septembre 2011, Maryse Hache m’offrait ce texte pour les vases communicants. L’avoir lue sur Semenoir, rencontrée durant un atelier d’écriture à Orléans, marqué par la force qui se dégageait pendant lecture à voix haute de ses textes et l’énergie qui se dégageait de sa personne, l’humour quand évoquer la maladie. Depuis plusieurs jours, je tombais toujours (...)

masses grises

masses grises - peu écrire - envie de lumière, besoin - envie que le soleil pénètre mon sang et désopile ma cervelle (Claudel, Connaissances de l’Est, « Heures dans le jardin ») - image prégnante depuis quelque temps : quand aller au bord de la Vivonne, arrivée à Chateaudun, base aérienne semi désaffectée, un rond-point, la prison derrière ses barbelés - quand pris (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40