// Mots-clés

fiction

145 billets

Articles

vous vous taisiez

vous vous taisiez... silence autour... élan du pont au dessus de l ?estuaire... deviniez Saint-Nazaire dans sa brume... cheminées loupiotes rouges... torches... un pétrolier parfois... structures floutées... masses lignes adoucies... estompé que là -bas métal... des gars qui bossent... regarder silencieux... livrés au lieu... contempler non... pas l (...)

vous n’aviez jamais su

vous n ?aviez jamais su... jusqu ?au bout... de toute faà§on n ?alliez jamais où vous auriez voulu avec les mots... pris à leur piège... au và´tre... repeigniez la vie en sombre... ce que vous saviez le mieux faire ensemble... mais dit de tendre... de respect ou de fierté... de soutien... langue étrangère disait Karine... difficile de parler langue non (...)

extrait blog 2008

extrait du blog tenu précédemment, daté du 15 février 2008 ; temps nécessaire avant de passer à l’écriture fiction, écriture de l’intime plutà´t qu’auto quoi que ce soit, résonance plus que les faits, ce qui d’eux s’induit en dedans, et ces pans de soi qu’on laisserait à l’abandon sans l’écriture ; pas (...)

plus bien loin

plus bien loin... quitter l ?ancienne nationale... traverser les marais... ballades à vélo avec tes frères... peiner derrière quand trop de vent... en appui de tout le corps sur les pédales mais pas bien lourd !... troncs ployés... branches étendues horizontales... tendues vers rien... pays géométriques... rectangles bordés talus herbeux... quelques (...)

fossés

fossés... écluses... au loin la digue... bassins salins... quelques prés... eau grise... franche lumière d ?hiver... l ?été les tas de sel pyramides... au soleil et au vent... évaporation lente... jusqu ?à ce que les cristaux... si tu avais pu toi aussi... que du flux enfin... de ce flot mémoire mouvement toujours... que remonte ce qui au dedans (...)

photos du pont en construction

photos du pont en construction... demander à ton frère de les scanner... série... expliquer comment... à part photos de famille... communions aube blanche... mariage endimanchés... repas de baptàªme... en ligne devant le parterre aux camélias... goà »t des chantiers... mais pas tant pour les deux maisons... well, I don ?t... ce soin de chaque étape... (...)

vases communicants | christophe grossi

à‡a a commencé comme à§a. D ?abord quelques twitts pour proposer l ?échange, trouver un créneau de libre et décider d ?une ligne directrice commune. Ensuite, un échange de mails pour mettre au point. « Donc, bref, pour faire court, me disais hier qu ?on pourrait échanger autour de la rentrée fictive de janvier. » Référence à une série texte parue sur le (...)

sur la place de Marennes

Pas qui ne se passe rien sur la place de Marennes : deux terrasses, l’une d’un restaurant, l’une d’un bar-brasserie, du monde forcément le midi, pour l’apéro, casser la croûte, un café avant de retourner au boulot, à Marennes comme ailleurs un midi de juillet, dans ce carré que forment les maisons à étage du centre-ville, (...)

fiction blues #1

à écouter avant, pendant ou après la lecture... hard times, hard times, assis à la table de ta cuisine, un mug de café et tes clopes, écouter en boucle, les machines le permettent, sans avoir besoin de te relever, monter le volume et que à§a s’installe, quoi c’est pas ton affaire, le piano qui tient l’ensemble, les phrasés brefs de la (...)

personne le connaissait, son nom

Un étrange àªtre humain (ou plusieurs) vivant dans une vieille maison en ruine loin des quartiers populaires (soit dans le vieux Nord-Est ou un pays lointain et exotique). On le soupà§onne (en se basant sur sa silhouette et ses habits) de n ?àªtre pas complètement humain. H. P. Lovecraft, The Commonplace Book, note 212.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...